Sécurité applicative : pourquoi passer au DevSecOps ?

Comment reconnaitre le phishing ?

Protéger

Des offres exceptionnelles, des remboursements ou des gains à la loterie : ces publicités alléchantes apparaissent souvent sur l'écran de votre smartphone ou de votre ordinateur. Il faut toutefois être prudent, car il s'agit souvent d'arnaques en ligne bien rodées, réalisées à l'aide du phishing. Qu'est-ce que cette technique frauduleuse et comment l'éviter ? Voici tous les conseils dont vous avez besoin pour la repérer facilement et vous protéger.

Le concept de phishing est apparu dans les années 1990 pour désigner les agissements d'un certain **Khan C Smith**. Avec la prolifération des moyens de communication, c'est aujourd'hui une pratique répandue qui vise à voler votre identité tout en récupérant vos données personnelles et privées sur Internet. Hyperconnecté, il est désormais essentiel de comprendre les dangers de cette cybercriminalité et de savoir repérer ces arnaques afin de se protéger.

Qu'est-ce que le Pishing ? 

Internet fait partie intégrante de la vie de la plupart des gens. Grâce à ce monde virtuel, il est possible de se divertir, de s'instruire, de faire des achats en ligne ou de créer sa propre entreprise. En bref, cet outil offre un nombre infini de possibilités. Cependant, à côté de ses avantages, il existe aussi de nombreux inconvénients. En effet, Internet regorge également de toutes sortes d'escroqueries en ligne, notamment le phishing.

Les attaques de phishing représentent un réel danger car elles incitent les utilisateurs à transmettre leurs données personnelles ou d'autres informations confidentielles

Mais concrètement ? 

Le "phishing" est une contraction de "fishing" et "phreaking". Ainsi, métaphoriquement, il consiste à lancer un appât et à attendre que les victimes mordent à l'hameçon. Cette technique est également appelée "phishing".

Les attaques de phishing représentent un réel danger car elles incitent les utilisateurs à transmettre leurs données personnelles ou d'autres informations confidentielles à leur insu. Pour ce faire, les cybercriminels attirent les internautes, généralement en faisant circuler des e-mails frauduleux. Avec près de 3,7 milliards d'utilisateurs et 269 messages envoyés par jour, ce canal est en effet un moyen idéal pour atteindre le plus grand nombre.

Les messages semblent provenir d'expéditeurs de confiance et les utilisateurs sont incités à remplir un formulaire en ligne ou à cliquer sur un lien qui les redirige vers un faux portail de connexion. Une fois que des informations potentiellement utiles, telles que des identifiants et des données financières, sont fournies, les escrocs peuvent alors les collecter.

Parmi les autres moyens, citons les sites web, les SMS, les faux téléchargements, les faux appels d'assistance et les fenêtres pop-up trompeuses. Notez que le succès d'une attaque de phishing repose sur l'erreur humaine et non sur les logiciels et le matériel de la victime. Elle est donc considérée comme une attaque d'"ingénierie sociale".

Quels sont les indices permettant de reconnaître le Pishing ? 

Il n'est pas toujours facile de reconnaître une escroquerie par phishing. En effet, avec la quantité de messages reçus quotidiennement, il peut être difficile de distinguer le vrai du faux. Cependant, les techniques utilisées par les cybercriminels ont des points communs. En prêtant attention à différents détails, les fraudes peuvent être facilement repérées.

Lorsqu'un magasin ou un distributeur envoie un e-mail qu'il n'a jamais envoyé auparavant, il s'agit très probablement d'une tentative de fraude.

À première vue, le message frauduleux semble tout à fait crédible. Pour éviter toute suspicion, les e-mails de phishing utilisent le logo exact de la société ou de l'entreprise. Pour les sites Web de phishing, la mise en page et les couleurs utilisées sont identiques à celles du site réel. Afin de légitimer la fraude, la signature d'une ou plusieurs personnes de l'organisation peut également être affichée.

De plus, si tout semble finement étudié pour être facilement piégé, les attaques de phishing se reconnaissent avant tout à l'objet de l'expéditeur. En général, la plupart des messages proposent des offres spéciales ou annoncent qu'un prix a été gagné.

Très vite, les données de l'utilisateur sont demandées. Par exemple, un site de phishing peut inviter l'utilisateur à confirmer son identité, même s'il n'est pas enregistré. D'autres incitations subtiles devraient également tirer la sonnette d'alarme. Dans le cas des SMS, l'utilisateur est généralement invité, souvent avec insistance, à appeler un numéro de téléphone ou à cliquer sur un lien afin de mettre à jour ou de réactiver un compte. Bien entendu, le but de cette méthode est d'extraire des informations.

Outre l'objet du message, l'expéditeur est également un indice pertinent. Lorsqu'un magasin ou un distributeur envoie un e-mail qu'il n'a jamais envoyé auparavant, il s'agit très probablement d'une tentative de fraude.

Comment éviter le Phishing ? 

  1. Vérifier l'expéditeur

ll est essentiel de surveiller de près les messages reçus dans la boîte aux lettres électronique ou par SMS. Sur ce point, la première chose à faire est de vérifier l'expéditeur. Si l'expéditeur est inconnu, il est préférable de prendre des précautions et de ne pas ouvrir le lien fourni dans le message. Sinon, il faut tout de même rester sur ses gardes car il peut s'agir d'un fraudeur se faisant passer pour une organisation de bonne réputation.

Pour ne pas tomber dans le piège, il est possible d'afficher l'adresse de l'expéditeur dans son intégralité et de comparer le message avec les précédents. En cas de différences, il est préférable de ne pas aller plus loin ou de contacter directement l'organisation pour vérification.

  1. Examiner les liens

Même si les liens ne sont pas systématiquement liés au phishing, il faut tout de même prendre des précautions avant de les ouvrir. Pour ce faire, vous devez vérifier l'adresse web en faisant glisser le curseur sur le lien sans cliquer. L'échange de données est sécurisé si le lien affiche des éléments de sécurité comme HTTPS. S'ils ne sont pas présents, vous devez vous abstenir de cliquer en cas de doute.

  1. Ne pas ouvrir les pièces jointes provenant de sources non fiables

Il convient de noter que le phishing est également utilisé pour installer des programmes malveillants sur un système, tels que les spywares, des logiciels espions conçus pour assurer la collecte de données personnelles et les envoyer à des tiers, ou les malwares, qui désignent une variété de logiciels hostiles, notamment les virus informatiques. Ces logiciels sont souvent envoyés sous forme de pièces jointes. Il suffit de cliquer dessus pour infecter le système. Il faut donc éviter d'ouvrir une pièce jointe, sauf si l'on est sûr que la source est fiable.

  1. Gardez votre sang-froid !

Les messages frauduleux peuvent demander une transaction financière urgente. Cette technique de phishing est utilisée pour inciter les utilisateurs à envoyer de l'argent dans l'urgence. Dans ce cas, il est important de garder son calme et son discernement et de contacter le service client de la marque ou du service concerné. Par ailleurs, il ne faut jamais divulguer d'informations confidentielles, même si l'utilisateur est sous pression.

  1. Vérifiez le ton, l'orthographe et la grammaire

En général, les prestataires de services et les marques utilisent un langage poli et un ton personnel lorsqu'ils s'adressent à leurs clients. Ils soignent également leurs e-mails en ayant une orthographe et une grammaire irréprochables. Ainsi, si l'e-mail est truffé de fautes et utilise des formulations vagues, il s'agit sûrement d'un phishing. Il est donc préférable de le supprimer.

  1. Augmentez la sécurité de votre système

Afin de réduire le risque de phishing, renforcer la sécurité de votre système est une bonne solution. Pour ce faire, il est important d'installer des logiciels, notamment un antivirus, un antispyware et un pare-feu, tout en les mettant à jour lorsque cela est nécessaire. Le système d'exploitation doit également être mis à jour régulièrement.

Que faire lorsque vous êtes victime de Pishing ?

Un moment d'inattention et un e-mail de phishing est accidentellement ouvert ? Dans ce cas, il n'y a pas lieu de paniquer. Il existe des solutions pour assurer votre sécurité. Cependant, vous devez agir rapidement.

Pour ce faire, vous devez contacter au plus vite votre conseiller bancaire ou le service relation client afin de réinitialiser vos codes de banque à distance. Si un prélèvement a déjà été effectué, vous devez le contester auprès de votre banque afin qu'elle prenne les mesures nécessaires.

Retour à l'acceuil
Nos derniers articles
Pourquoi passer au DevSecOps
Anticiper
Cyber-score, bonne ou mauvaise nouvelle ?
Lire l'article
Pourquoi passer au DevSecOps
Sécuriser
IoT - la résolution du risque cyber est-elle possible ?
Lire l'article
Pourquoi passer au DevSecOps
Sécuriser
Top 10 des plus grands hackers de l’Histoire
Lire l'article